Randonnée en solo sur la Grande Muraille de Chine

Suite de notre périple autour de Beijing ! Dans le précédent article, on vous parlait de la capitale et de ses petits trésors. Dans cet article, on va vous parler de la Grande Muraille, car c’est aussi pour elle qu’il faut absolument venir à Beijing ! Les premiers points de vue sur la muraille comme Badaling ou Simatai se trouvent à une centaine de kilomètres de là. Alors bien sûr, le plus enthousiasmant, ce n’est pas de se rendre sur ces points de vues bondés de touristes, mais de vivre un moment unique sans croiser âme qui vive sur le muraille. Ici, on vous raconte notre expérience en solo – ou presque – sur l’une des sept merveilles du monde: un rêve devenu réalité ! 

La Grande Muraille ne compte pas moins de 55.000 visiteurs par jour. C’est quasiment autant de touristes à l’année qu’aux temples d’Angkor au Cambodge, et forcément, on avait envie d’une expérience un peu plus sympa que celle que nous avions vécu lors de notre levé de soleil à Angkor Wat. Mais comment éviter les touristes sur des lieux si prisés ? Et bien EN SE LEVANT TÔT les amis… Et oui, c’est une règle d’or, surtout en Chine… Nous allons vous présenter un bon plan pour tenter de se retrouver seul sur la Grande Muraille ! C’est sur le blog de Fabienne et Benoît (Novo-Monde) que nous avons trouvé ces informations en préparant notre itinéraire pour la Chine, et on s’est dit “pourquoi pas nous?”. Il faut dire qu’ils donnent vraiment envie de tenter l’expérience, ces deux-là… [ coucou les loulous, si vous passez par ici 😉 ]. 

Le point de départ d’un moment magique

Bon alors, ils nous le disent, leur bon plan ? Oui, oui ça vient. Tout part de cette guesthouse

Dongpo Family Hostel (hôtel & restaurant)
www.simataiguesthouse.com
Tel: 13613143252

Cette famille, qui vit au pied de la muraille, propose une formule très intéressante, à savoir un repas, une nuit, un petit-déjeuner et un aller-retour de la guesthouse à l’entrée de la muraille compris au levé du soleil pour 300 yuans par personne (soit 38€). Pensez à réserver à l’avance pour qu’ils puissent s’organiser ! Pour vous rendre à la guesthouse, il vous suffit de prendre un bus à la gare de Wangjing en direction Luanping, et de descendre à Jinshanling. Juste avant de partir, nous avons mangé de la street food en bord de route dans cette petite gargote toute mignonne. C’était bon, et c’est vraiment pas cher du tout. Elle se trouve à deux pas de la gare, en plus.

Puis, nous avons croisé des petits arnaqueurs nous disant “il n’y pas plus de bus pour la Grande Muraille, vous n’avez pas le choix: il vous faut un chauffeur!”. Ne tombez pas dans le panneau, il y a bien des bus qui vous amèneront à bon port ! Le trajet dure environs deux heures, et le propriétaire de la guesthouse viendra vous chercher directement à l’arrêt de bus ! Il vous conduira dans un trou perdu. Vous vous demanderez s’il y a vraiment un hôtel dans les parages, mais vous découvrirez avec étonnement que oui, car notre hôte habite bien ici, avec sa maman. Nous découvrons notre chambre: grosse déception à l’arrivée, car elle n’a rien de confortable, mais on ne vient pas ici pour dormir dans un lit douillet.

La guesthouse

Les toilettes: une simple gouttière

Le lit douillet
(En dessous, c’est du béton, hein, pas un matelas…)

Quatre personnes – des français – sont déjà sur place. C’est un groupe d’amis en Erasmus à Shanghai qui ont trouvé le même bon plan que nous (toujours grâce à Fabienne et Benoît). Nous faisons connaissance, buvons une bière ensemble, puis on s’occupe un peu du blog, dans un cadre inespéré. Ce n’est pas un rêve, nous sommes vraiment aux pieds de la Grande Muraille de Chine !

Le coucher de soleil sur la muraille

Avec nos nouveaux compagnons, nous décidons de nous balader un peu dans les environs. Nous marchons en direction de la muraille. Au bout d’une dizaine de minutes, nous tombons sur une porte: l’ancien point de départ de la randonnée dont parlent les Novo-Monde. Cette porte est désormais fermée, et surveillée par un gardien qui n’avait vraiment pas l’air commode. Nous nous demandons si le lendemain, nous pourrons réellement passer par ici… Nous rebroussons chemin, et retournons à la guesthouse. Le soleil est sur le point de se coucher. Nous grimpons sur une butte, sur les hauteurs de notre nouveau chez nous, et assistons à un merveilleux spectacle: un coucher de soleil sur la muraille.

Avant qu’il ne fasse nuit noire, nous décidons de redescendre. Ce n’est pas une mince affaire, mais nous y arrivons sans embûche ! Le dîner nous attend, et ce fut un vrai régal ! La cuisine de nos hôtes est vraiment excellente ! Nous nous couchons tôt, car le lendemain, c’est à 3h50 que le réveil sonnera !

Le jour J sur la Grande Muraille

4h30 du matin. Nous montons dans le pick-up pour Jinshanling. Nous venons d’avaler notre petit-déjeuner, et d’être ravitaillés en eau par notre hôte. Munis d’un sac-à-dos, de l’appareil photo, et de bananes, nous voilà partis pour une aventure hors du commun. Nous sommes six français, au levé du jour, à passer les portiques de l’entrée, alors que les comptoirs sont encore fermés. Nous sommes six français à gravir les premières marches de ce mur colossal. Ils sont quatre, nous sommes deux. Parfois nous étions tous ensemble, parfois l’écart entre nous se creusait. Un temps nous étions à la traîne, un temps nous les distancions. Et souvent, nous n’étions qu’entre nous. Deux voyageurs solitaires, partis depuis presque huit mois, loin de leurs familles, loin de leurs amis, loin de leur confort, pour vivre cette expérience tant attendue. Nous sommes seuls au monde, loin des touristes. La muraille est à nous, rien qu’à nous. Nous l’observons à perte de vue. Nous gravissons ses nombreuses marches, aussi longues que nos jambes pour la plupart. On galère. On s’essouffle. Mais on n’y fait plus attention, car ce que nous voyons vaut tous les efforts du monde. 

Le point de départ de notre randonnée

Les premières marches

Les premiers émerveillements

La première photo de nous deux

Un rêve qui se réalise: nous sommes partis pour quatre kilomètres de Jinshanling (Zhuanduo Pass) jusqu’à la tour Est (aux cinq fenêtres), soit environs quatre heures de marche sur la Grande Muraille (et oui, ça monte énormément), avec en prime, un magnifique levé de soleil. Le ciel s’habillait de rose au fur et à mesure que nous avancions. La première heure de marche est sans doute celle où nous avons parcouru le moins de distance à cause de nos arrêts photographiques, mais qu’importe. Nous avons profité de chaque instant, de chaque nouvelle lumière dans le ciel.

Le soleil s’efface petit à petit pour laisser place à un ciel plutôt couvert, mais nous poursuivons notre marche dans des conditions idéales. Il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, il n’y a pas de vent. Nous faisons une pause à mi-chemin, alors que les premiers ravitailleurs de la muraille s’installent. Ils vendent des boissons, des petits gâteaux, des souvenirs. Ils passeront la journée ici, à attendre les touristes. Puis nous passons de tronçons en tronçons sans broncher, nous explorons les tours de garde, nous prenons un malin plaisir à photographier et filmer tout ce qui nous entoure. Nous parlons peu, mais on se sent bien. Tout se passe à merveille !


La fin de la randonnée approche: il est 9h du matin, et nous savons que les premiers touristes sont sur le point d’arriver. Nous passons nos derniers instants sur la muraille à contempler cette petite merveille: un tronçon qui n’a pas été rénové, et où la nature a repris ses droits. La végétation est luxuriante, et le mur en piteux état par endroit. Nous avons apprécié cette partie de la muraille, hors du commun, et moins visitée que les autres.

C’est l’heure de la descente. Nous croisons les premiers randonneurs de la journée qui grimpent à leur tour sur le mur. Nous retrouvons notre hôte, qui est revenu avec nos sacs à dos, et qui nous a déposé à l’arrêt de bus pour notre retour sur Beijing. C’était incroyable, c’était beau, c’était difficile, c’était trop court, c’était à faire absolument. Cette expérience presque en solo sur la Grande Muraille, nous ne sommes pas près de l’oublier. Elle a marqué ce tour du monde, elle a marqué nos vies. 

La photo avec les copains. A la revoyure, les amis !

11 thoughts on “Randonnée en solo sur la Grande Muraille de Chine

  1. Bonjour,
    Merci pour ces informations et ces superbes photos.
    L’entrée sur le site le matin avant l’ouverture est t’elle vraiment assurée ? Si il y a des gardes, l’entrée n’est pas possible c’est ça ?
    Merci d’avance de votre retour et bonne continuation.
    Laure

    1. Bonjour Laure, merci pour ta visite sur le blog!
      On ne peut pas garantir que le site sera ouvert si tu ne passes pas par la guesthouse… Nous, c’est notre hôte qui a pu acheter les tickets et nous faire passer par les portillons. Au regret de ne pas pouvoir t’en assurer.
      Bonne continuation à toi! 😉

  2. Bonjour,
    votre excursion avait vraiment l’air géniale. Merci d’écrire ce genre de blog, cela est très utile pour nous qui prévoyons de faire de même en Novembre.
    Petite question que je me pose: les réservations ne se font que par téléphone ?

    cordialement

    1. Bonjour Geoffrey,
      Merci pour ton commentaire !
      Le plus simple ( et c’est ce que nous avons fait ) est d’ajouter le propriétaire de la Guesthouse sur Wechat avec son N° de portable (13613143252) et de le contacter via cette application.
      D’ailleurs je vous recommande vraiment d’installer cette application elle vous sera utile durant votre voyage en chine. Tous les chinois l’utilisent.
      Bonne continuation 🙂

  3. I really like your blog.. very nice colors & theme. Did you design this website yourself or did you hire someone to do it for you?
    Plz reply as I’m looking to create my own blog and would like to find
    out where u got this from. appreciate it

  4. magnifique les photos de la grande muraille avec vous et le lever du soleil
    sur la carte reçue elle est dans la brume.et vous n’y êtes pas…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *