Beijing (alias Pékin) en cinq jours !

Tadaaa ! Nous sommes à Beijing (anciennement connue sous le nom de Pékin, mais on ne doit plus dire ça, maintenant. Il va falloir s’y faire, en France!). Après avoir traversé la Chine du sud au nord, nous voilà enfin arrivés dans la capitale politique et culturelle du pays. Elle nous a donné du fil à retordre, mais on a quand même bien aimé s’y promener. On vous a préparé un petit cityguide des endroits incontournables et insolites à voir à Beijing, afin que vous puissiez vous inspirer de notre expérience pour préparer un éventuel voyage en Chine. On y va ?

Beijing Pratique !

Beijing (ou Pékin) est une mégapole de 21 millions d’habitants (rien que ça), et c’est la capitale de la République populaire de Chine continentale. C’est la deuxième ville du pays après Shanghai. Nous avons passé six jours autour de Beijing, et c’est peu, car elle est très riche culturellement parlant. On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre en arrivant sur les lieux. Les premiers mots qui nous viennent lorsqu’on nous parle de Pékin, c’est “pollution” et “foule”. Sans surprise, nous avons croisé les deux, mais cela ne nous a pas empêché de nous régaler en parcourant la capitale. Comme nous le disions en introduction, on ne dit plus “Pékin” mais “Beijing” car depuis la création du pinyin (la version latine de l’écriture chinoise), il est devenu politiquement incorrect de dire Pékin. Juste pour votre culture 😉

Les transports

Nous sommes arrivés à Beijing par le train depuis la ville de Xi’an. Le trajet a duré 16 heures et nous a coûté 400 yuans (soit 19€). On peut venir à Beijing par le train lent, le train rapide (l’équivalent du TGV chez nous), ou encore par avion, si vous voulez gagner du temps. (Il y a peut-être même des bus, mais vu les distances en Chine, mieux vaut éviter, hein).

Dans la ville de Beijing, nous avons effectué nos déplacements avec les transports locaux, c’est-à-dire principalement le bus (2 yuans le trajet) et le métro (entre 3 et 6 yuans selon le nombre de stations). L’application Baidu Map fonctionne très bien dans toute la Chine pour les réseaux de transports. Elle permet de savoir quelle ligne prendre, à quelle heure, et combien de temps le trajet va durer. Pas mal, non ? (elle est en chinois, par contre).

Se restaurer

Nous avons eu deux coups de coeur à Beijing: pour le premier, nous ignorons totalement le nom du resto, mais vous pouvez le retrouver sur Google Maps juste ici. Sur Mapsme, il a été renommé par nos soins “very good local food”). Nous y avons mangé sans doute l’un des meilleurs plats en Chine: des ribs au piment ! Un vrai régal ! J’en salive encore aujourd’hui… Pour Nico, c’était riz blanc et petits légumes sautés au poulet. Lui aussi a adoré !

Le second restaurant est très connu à Beijing: il s’agit du Liqun Roast Duck, qui sert exclusivement du canard, la spécialité ! A deux, nous avons avalé un canard entier avec des accompagnements et des boissons pour 370 yuans ! C’était vraiment bon, et très copieux… On n’en revient pas d’avoir réussi à manger tout ça ! Ce restaurant ne désempli jamais. Il faut patienter pour avoir une table. L’extérieur ne paie pas de mine, mais on vous assure que la cuisine y est excellente !

Se loger

Nous avons eu deux logements à Beijing. Un hôtel trèèèès loin du centre (plus de quarante minutes en bus des premiers centres d’intérêt): le Nanyuan Hong Chang Hotel (pour 138 yuans la nuit). Pas de wifi dans notre chambre, un service un peu moyen, mais heureusement, il y a un restaurant dans l’hôtel qui sert jusqu’à tard le soir. Les logements dans la capitale sont chers. Mieux vaut s’y prendre un peu en avance… 

Le second logement est un AirB,’n’B, chez Jack, un hôte très gentil, et la chambre était juste… wahou ! On avait beaucoup d’espace, et on pouvait utiliser les parties communes à savoir le salon, la cuisine… C’était un bonheur de se retrouver dans tant de confort après sept mois et demi de voyage. 

Jour 1: Temple et cerfs-volants

La première chose que nous avons visité à Beijing, c’est le temple du paradis et ses jardins. En réalité, ce “temple” est un énorme parc au sud de Beijing. On peut y voir notamment le temple du ciel, très prisé par les touristes. Autant le temple ne nous a pas du tout convaincu, puisqu’on ne peut même pas y entrer, autant les jardins sont vraiment magnifiques ! Nous y étions au printemps, donc tout était fleuri, mais nous sommes arrivés après la période des cerisiers en fleurs, ce qui doit être encore plus magique, mais qui accessoirement doit attirer encore plus de monde. Autour du temple du ciel (qui est en fait un temple en forme de coupole), il y a d’autres petits temples et musées, éparpillés un peu partout dans les jardins. Beaucoup de gens viennent se ressourcer ici. 

Toujours dans le temple du paradis, on peut observer le Circular Mound Altar, une plateforme à trois niveaux, toute en marbre. 

[ Prix de l’entrée: 34 yuans par personne. ]

Ensuite, nous avons erré dans Beijing, et sommes tombés par hasard sur la Yonding Gate, l’une des portes fortifiées de la ville. Sur la place, il y avait une manifestation sportive, et aussi des cerfs-volants ! De nombreuses familles viennent sur cette place au coucher du soleil pour faire voler le leur. Saviez-vous que la Chine fut le premier pays à fabriquer des cerfs-volants ? Ils étaient utilisés par l’armée chinoise comme moyen de signalisation. Aujourd’hui, ils existent sous forme de jeu, et il y a même un festival du cerf-volant chaque année dans le sud du pays. 

Jour 2: Jeux Olympiques et Ikea

Les JO de Pékin, c’était 2008, et la cérémonie d’ouverture (le 8 Août) était grandiose, dans nos souvenirs. Le chiffre 8 est un porte-bonheur dans le pays, ceci explique cela. Aujourd’hui, il est possible de visiter le parc olympique de Beijing. On peut visiter le stade et la piscine (c’est payant, et hors de prix), ou tout simplement se balader dans l’enceinte du parc. 

Ci-dessus, le plan du parc olympique. Il est traversé par un lac artificiel en forme de dragon. 

La piscine olympique

Le stade olympique

Nous avons beaucoup aimé l’architecture des différentes structures du parc. C’est un endroit un peu atypique à Beijing. Juste à côté se trouve aussi le village olympique où ont été construits de toute pièce des temples, des restaurants, des magasins de souvenirs… Nous y avons mangé une soupe de nouilles au poisson très bonne !  

Ensuite nous avons voulu faire un tour chez… IKEA ! Non, nous ne sommes pas bizarres, mais on avait entendu dire sur Youtube que les Ikea en Chine, c’est folklorique (Kévin (Le rire jaune), en parle dans sa vidéo). Et bien nous n’avons pas été déçus ! Les chinois ne viennent pas simplement dans le magasin pour faire leurs courses, ils y viennent pour faire la sieste, boire leur thé, ou même faire des entretiens d’embauche ! 

Oui, oui, ils dorment vraiment !

Bon, cessons de faire nos petits curieux… Nous avons terminé notre journée dans le quartier de Soho où nous avons dégusté d’excellents sushis chez Hatsune. Soho est un quartier moderne, très animé le soir, où on se rend pour y faire du shopping ou boire un verre. Un endroit sympa pour passer la soirée !

Jour 3: Jardin antique et street art

Pour la troisième journée, nous sommes restés cloîtrés sous la clim d’un KFC tellement la chaleur était insupportable, mais si le temps le permet, nous avons deux petites pépites à vous présenter ! En fin d’après-midi, nous nous sommes rendus sur la 798 Art zone, un lieu complètement insolite à Beijing. Cet endroit regorge d’œuvres d’art en tout genre: des peintures, des sculptures, des installations… tout cela au coeur du district de Dashanzi, ancien quartier militaire. Nous avons adoré cet endroit !

Ensuite, pour cette troisième journée, vous pouvez vous rendre au Old Summer Palace (ou vieux palais d’été, connu sous le nom chinois Yuanming Yuan), que nous avons visité lors de notre tout dernier jour à Beijing. C’est un endroit charmant où se trouve les ruines d’un ancien palais impérial. Nous passons d’îles en îles sur le lac de Jiuzhou pour profiter des jardins magnifiques qui bordent le palais. 

[ Prix de l’entrée: 25 yuans par personne (10 pour les étudiants). ]

Jour 4: Les incontournables

On vous a parlé des endroits un peu insolites et peu connus à Beijing, mais nous avons bien évidemment visité les deux lieux phares de la ville: la place Tian’anmen et la cité interdite. Ce jour-là, nous nous sommes pris un pic de pollution énorme dans la tronche, si bien que nous avons été obligés de porter des masques toute la journée. A cause d’une tempête de sable au nord de Beijing, l’air était recouvert de particules irrespirables. Mais les chinois sont équipés: à l’entrée de la cité, ils vendaient des masques et nous étions bien contents de pouvoir nous en procurer. Ça ne coûte pas grand chose, et c’est mieux que rien (on en trouve facilement aussi en grande surface et dans les pharmacie, pour les intéressés).

Survivre à la pollution à Beijing 

Bref, passons à notre visite: le palais impérial, au coeur de la cité ! C’est dans cette énorme demeure que plusieurs dynasties de familles royales se sont succédées. On peut visiter plusieurs bâtiments, mais la plupart ne sont pas ouverts au public, on peut seulement s’agglutiner devant les portes pour tenter d’apercevoir les décors intérieurs. La cité interdite est vraiment immense, c’est un peu une ville dans la ville, avec ses différentes cours, ses bâtiments, ses jardins… Il y a de quoi y passer plusieurs heures ! A part ça, et bien on n’a pas grand chose à dire de plus sur la cité interdite: on n’était pas trop emballés, malgré la beauté du lieu.

[ Prix de l’entrée: 60 yuans par personne (20 pour les étudiants). ]

Juste en face de la cité interdite se trouve la place Tian’anmen. Elle fait partie des plus grandes places du monde, et elle est célèbre pour ses importantes manifestations. Aujourd’hui, c’est un lieu de recueillement en hommage aux milliers de victimes de la loi Martial instaurée par le gouvernement chinois en 1989 alors que des étudiants, des intellectuels, et des ouvriers manifestaient pour obtenir des droits. Ça fait tout bizarre de se retrouver sur cette place, si chargée d’histoire.

Ainsi s’achève ce cityguide de Beijing (alias Pékin). Malgré les forts pics de pollutions durant notre séjour, nous avons bien aimé cette ville. Nous n’avons pas eu de coup de coeur particulier (à part la nourriture…), mais nous avons aimé à peu près tout ! Comme vous l’aurez remarqué dans le titre, normalement notre article devrait contenir un dernier sous-titre. Mais pour ce cinquième jour, nous y consacrerons un article entier, puisqu’il s’agit du jour dédié à la Grande Muraille (qui s’est étalé sur deux jours pour nous). Nous avons hâte de vous raconter tout ça la prochaine fois !

5 thoughts on “Beijing (alias Pékin) en cinq jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *