L’île de Cat Ba et la baie d’HaLong

Vous avez certainement déjà entendu parler de la baie d’Halong, puisque c’est un incontournable au Vietnam, et l’un des plus beaux spots du pays. C’est une destination très touristique, et nous voulions absolument éviter les foules. Nous avons donc choisi de ne pas visiter la baie d’Halong, mais de nous rendre sur l’île de Cat Ba, au sud d’Halong, qui offre des paysages similaires et promet bien moins de monde sur les lieux.

L’arrivée sur l’île

Depuis Ninh Binh, il est possible de prendre des bus pour se rendre à la ville de Haiphong, là où il faut prendre un bateau pour mettre le cap sur Cat Ba. Le cas d’Elise ne s’étant pas vraiment amélioré (souvenez-vous, elle était malade), Jasmine, notre hôte, propose de nous réserver une voiture avec chauffeur qui nous mènera directement à l’embarcadère. Ce ne fut pas de refus, étant donné les circonstances…

Le chauffeur nous dépose bien à un embarcadère, mais il s’avère que ce n’est pas le bon ! Nous sommes à celui de Ben Dinh, en centre-ville, alors que nous devrions être à l’embarcadère de Dinh Vu, à l’opposé, au bout du port de Haiphong ! Une dame, sortie de nulle part, nous explique qu’on doit prendre une navette pour nous y rendre, qu’il y en a une à 14h. Elle nous vend au passage des tickets pour le bateau (elle n’était pas là par hasard), et nous demande d’attendre le bus « ici ». Au bout de plus d’une demie-heure, on commence à s’inquiéter… Pas de bus à l’horizon, et l’heure tourne… On décide d’aller demander à nouveau à cette même dame, qui jouait tranquillement aux cartes, mais comme on le pressentait, le bus était déjà passé, et pas à l’endroit où elle nous avait demandé d’attendre ! S’ensuit une grosse engueulade avec elle, qui semble se foutre royalement de la situation. J’arrive même à lui faire comprendre qu’elle n’a rien d’une professionnelle, avec mon anglais bancal, et un air vraiment agacé. Elle finit par murmurer un « sorry » à peine audible… et nous rembourse une partie des tickets.

Le prochain bus arrivera une heure plus tard, et nous atteindrons le dernier ferry juste à temps. Le ferry nous dépose à Cai Vieng, où il faut prendre le bus jusqu’à Cat Ba, puis nous nous nous mettons en quête d’un endroit où dormir.

Le tour de l’île

Cat Ba, ce n’est pas très grand, et on ne peut pas vraiment en faire le tour car il n’y a qu’une seule route  qui traverse l’île de l’Ouest au sud. Il y a un chemin de randonnée qui traverse le parc national de Cat Ba. La balade prend à priori la journée, mais nous n’y avons pas été. Les locations de moto sont vraiment cheap sur l’île : 4$ pour la journée, nous n’avions encore jamais payé ce si petit prix !

Nous commençons notre tour de l’île par la visite de l’usine de Nuoc Mam (vous savez, la sauce de poisson pourri). Malgré les odeurs nauséabondes, c’est quand même intéressant de voir comment est fabriquée la sauce avec laquelle vous accompagnez vos nems ! Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, ce qui est génial, c’est que les vietnamiens ne gâchent absolument rien ! Les poissons entiers qui ne pourrons être vendus se retrouvent ici et serviront donc à la préparation du Nuoc Mam.

Après ces quelques relents de bonheur (ou pas), nous longeons la route qui traverse l’île avec notre moto. En elle-même, l’île n’est pas vraiment belle, les alentours sont dévastés (des travaux partout, j’entends). C’est surtout la baie de Lan Ha, qui elle, est magnifique, semblable à la baie d’Halong. En chemin, nous nous arrêtons à la grotte-hôpital qui a servi durant la guerre contre les américains. Les soldats vietnamiens blessés s’y cachaient, y étaient soignés, nourris, et ils avaient même un cinéma ! On ne saurait jamais tout ça si on n’avait pas pris le guide à l’entrée de la grotte. C’est le mec qui “vérifie les tickets” à l’entrée, qui se propose pour être votre guide, en échange de la somme que vous souhaitez (vous n’êtes même pas obligés de le payer, si vous êtes mal lunés). Il nous a été vraiment indispensable car il n’y a aucun panneau explicatif dans la grotte, et il connait chaque recoin comme sa poche ! 

Un incontournable à faire sur l’île, c’est bien le canoë-kayak ! Vous aurez l’embarras du choix sur l’île au niveau des loueurs. Et c’est partit pour un petit tour dans la baie de Lan Ha en pagayant ! Un super moyen de découvrir la baie et ses montagnes karstiques surplombant la mer… On a tout simplement adoré, et les paysages sont à couper le souffle ! Il n’y avait quasiment aucun touriste ! Le pied !

En vous baladant sur l’eau, vous ferez forcément un passage par le village flottant. Des familles de pêcheurs y vivent et vous accueilleront avec le sourire ! Si vous êtes aussi chanceux que nous, vous serez même invités à boire l’apéro ! On a décliné l’offre, car on avait trop peur de ne plus retrouver notre chemin après…

Nous nous sommes rendus également au Cannon Fort, qui se trouve à deux pas de la ville Cat Ba. Il a été bâti par les japonais durant la Seconde Guerre Mondiale, et a servi ensuite aux français et aux vietnamiens. Sur les hauteurs du fort, nous avons accès à de jolis points de vue sur la baie et sur la ville.

Nous avons beaucoup aimé Cat Ba même si l’île a l’air de changer très vite, la baie de Lan Ha donne un sacré bel aperçu de ce à quoi ressemble celle d’Halong et nous en avons pris plein les yeux, encore une fois !

L’arrivée à Halong

Nous quittons Cat Ba pour se rendre à la ville d’Halong, histoire de dire qu’on y est quand même passé malgré nos réticences. En aucun cas nous ne voulions prendre un bateau pour visiter la baie. A Cat Ba, les paysages sont sensiblement les mêmes, sans les ferrys à touristes !

Le bus qui va à l’embarcadère pour se rendre à Halong

C’est un bus scolaire, en fait … !

Après avoir attrapé un bus au vol, nous prenons donc le ferry depuis l’embarcadère de Cang Gia Nuan. Le ferry traverse une partie de la baie d’Halong, ce qui fait que nous en avons quand même bien profité sans même payer le prix fort pour s’y rendre ! Un moyen économique de profiter de ces paysages si somptueux ! Il y a souvent du brouillard dans la baie. Pour nous, pas de soleil, mais un temps quand même dégagé ! Nous avons de la chance. Nous avons rencontré Seb, qui voyage à moto en Asie du sud-est et avec qui nous passons un bon moment ! Malheureusement, il ne restera pas à Halong et doit déjà reprendre sa route. 

Pour tout vous dire, on n’a pas du tout aimé Halong ! La ville est en chantier, ils construisent un énorme parc d’attraction en bord de mer, de quoi bien satisfaire les futurs touristes… Ils construisent aussi un phare. Nico s’est empressé d’y monter pour avoir une belle vue sur la baie.

Nous marchons un peu sur la plage en espérant voir un coucher de soleil, mais le temps se gâte et nous rentrons à notre hôtel pour préparer la suite des aventures au Vietnam. Nous irons faire un petit tour à Lang Son, dans le nord-est, aux portes de la frontière chinoise, mais nous n’y avons pas trouvé grand intérêt, donc nous n’y consacrerons pas d’article. Au prochain épisode, nous vous parlerons d’une ville qui nous a tellement plu que nous y sommes restés dix jours : on veut bien sûr parler d’Hanoï !

Pour finir en beauté, une petite photo-dossier…

Infos Pratiques

Transports:
Voiture avec chauffeur de Ninh Binh à Haiphong: 25$
Ferry jusqu’à Cat Ba: 150.000 vnd/p 
Bus scolaire pour l’embarcadère: 25.000 vnd/p
Ferry jusqu’à Halong: 70.000 vnd/p
Location de moto: 4$ (c’est vraiment cheap)

Logement:
Bay View Hotel (Cat Ba): 180.000 vnd la nuit. Il doit y avoir mieux et moins cher…
Halong Party Hotel (Halong): 200.000 vnd la nuit. Hôtel au top ! 

Activités:
Canoë-kayak dans la baie: 150.000 vnd pour 3h !
Grotte-hôpital: 40.000 vnd/p + 20.000 pour le guide
Cannon Fort: 40.000 vnd/p

Bonnes adresses:
Il y a une boulangerie qui fait d’excellents sandwichs à Cat Ba:
Kinh Chào Quy Khàch

5 thoughts on “L’île de Cat Ba et la baie d’HaLong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *