Hanoï Cityguide

Il y a tant de choses à dire sur Hanoï ! C’est une ville vivante de jour comme de nuit, on y trouve de tout en abondance (surtout des restaurants, on est d’accord!). La ville aux multiples ruelles, celles où on trouve des commerces à foison. La ville au chemin de fer, celui qui la traverse en plein centre-ville. Une ville qui a du charme et dans laquelle nous avons passé dix jours pour tenter de ne rien louper de tous les vestiges dont elle regorge. 

Chemin de fer d’Hanoï

Mais que représente finalement la ville d’Hanoï ? C’est bel et bien la capitale culturelle du Vietnam, et Ho Chi Minh Ville étant la plus grande ville du pays, est devenue son centre économique. Hanoï est une ville plus ancienne et regorge de vestiges d’antan. Dans cet article, nous n’allons pas vous détailler les dix jours passés dans la ville car ce serait bien trop long, mais nous allons vous faire un petit récap’ de ce qu’il faut absolument y faire ! Histoire que vous ne ratiez rien si vous venez la visiter !

Le vieux quartier d’Hanoï

Le vieux quartier, aussi connu sous le nom du “quartier aux 36 ruelles“, est composé principalement de boutiques, d’hôtels et de restaurants. C’est le coeur du centre-ville, le plus touristique de la ville. Il borde le lac Hoan Kiem, dans le district du même nom. Sur une île au milieu de lac, on peut admirer la tour de la tortue, animal protecteur, selon les croyances locales. Le weekend, le tour du lac devient piéton, les rues sont bondées de monde, et le temps est aux loisirs: restaurants sur les trottoirs, opéras de rues, danses populaires… La vieille ville s’anime autrement qu’en journée, et ce n’est pas pour nous déplaire ! 

Les vendeurs ambulants dans les rues du vieux quartier

Les galeries d’art d’Hanoï

Hoan Kiem Lake

C’est aussi dans le district d’Hoan Kiem que l’on peut voir le célèbre spectacle de marionnettes sur l’eau. Tous les jours et plusieurs fois par jour, les marionnettistes donnent une représentation au grand théâtre face au lac. Un beau moyen de découvrir l’artisanat local, puisque les marionnettes sont fabriquées à la main depuis des siècles, et c’est un art très populaire au Vietnam !

Prix d’un ticket: 100.000 vnd

Changement de décor, mais une visite indispensable pour l’Histoire: la prison Hoa Lo, que les américains ont nommé ironiquement “Hilton Hanoï”, se trouve également dans le vieux quartier. Lorsque Hanoï était aux mains des français, les opposants y étaient incarcérés, malnutris, et souvent torturés. La prison a ensuite été réutilisée par les vietnamiens eux-mêmes pendant la guerre du Vietnam. Les pilotes américains arrêtés y étaient traités comme des rois (d’où le surnom d'”Hilton Hanoï”), alors que les vietnamiens, eux, y avaient été maltraités. La prison est maintenant devenue un musée. Une visite poignante à ne pas rater ! 

Prix d’entrée: 30.000 vnd par personne
Livret explicatif: 20.000 vnd

Ba Dinh: le quartier français

L’un des quartiers où on a passé le plus de temps puisque c’est le quartier où sont basées toutes les ambassades, et c’est ici que nous avons fait la demande pour nos visas chinois, mais on reviendra sur ce sujet. On y trouve de belles bâtisses datant du colonialisme. C’est aussi l’endroit où l’on peut visiter la citadelle impériale de Thang Long. Elle a appartenu à la famille royale sur plusieurs dynasties, et fut classée au patrimoine de l’Unesco en 2010. Au sous-sol, il ne faut pas manquer le bunker D67, qui servait de quartier général à l’armée populaire du Vietnam. Une partie très intéressante à explorer !

Prix d’entée: 30.000 vnd par personne

Non loin de là se trouve le mausolée d’Ho Chi Minh, l’une des personnalités les plus importantes du Vietnam, “sauveur” de la guerre, et “réunificateur” du pays. Nous n’avons pas pu visiter (nous ne savons pas si le mausolée est réellement ouvert aux visiteurs?). Dans tous les cas, quand nous y étions, nous n’avons pu voir que les tours de gardes, personne ne pouvait y entrer. Juste derrière, il faut se rendre au palais présidentielles quartiers de l’Oncle Ho sont ouverts aux publics. Il y a vécu durant les quinze dernières années de sa vie, de 1954 à 1969. Il était aimé et respecté et avait un mode de vie sobre. On a adoré la visite des jardins du palais, c’est un endroit coloré et paisible, un coup de coeur !

Le mausolée d’Ho Chi Minh

Prix d’entrée dans les jardins du palais: 40.000 vnd par personne

Le quartier de Dong Da

C’est le quartier où l’on peut visiter le fameux Temple de la Littérature, édifié par Confucius. Il n’avait pas vocation au culte religieux, mais plutôt à l’enseignement, l’éducation. C’était une académie que les français avaient pris d’assaut, et en partie détruite (toujours très intelligents, ceux-là…). En le visitant, nous sommes tombés sur une cérémonie de remise de diplômes aux enfants des écoles de la ville. Un beau moment partagé avec eux, mais la visite du temple était un peu compromise, pour le coup. Il y avait énormément de monde, c’était un peu la bousculade dans les différents bâtiments… Pas vraiment ce qu’on imaginais de notre visite.

Vieux cahier d’écolier

Les stèles des étudiants en thèse (pour mon amie Elodie 🙂 )

“Can I take photo with you ?” Ce petit coeur m’a fait fondre !

Prix d’entrée au temple: 30.000 vnd par personne

Les marchés

On trouve des marchés un peu partout dans Hanoï, dont le marché de nuit de la vieille ville, mais deux autres sortent de lot lorsqu’on en a fait le tour. Le premier étant le marché de Long Bièn, qui se trouve dans le quartier de Ba Dinh (voir sur Google Maps). Il a lieu la nuit, à partir de 22h, et se sont surtout les professionnels qui s’y ravitaillent en poissons, fruit et légumes… On y a dégusté un sacré bon ananas ! Le meilleur de tout le Vietnam ! Ce moment nous aura marqué car à la sortie du marché, nous nous sommes fait invités par une famille à venir trinquer en l’honneur des futurs mariés ! La magie a une nouvelle fois opéré, ici au Vietnam.

Le second marché qu’on a adoré (un bon plan donné par Papa et Maman Louvel), c’est le marché aux voleurs (voir sur Google Maps). Des étals où l’on trouve un peu de tout, notamment de l’outillage, des composants électroniques (il y en a un qui était heureux…), l’endroit idéal pour acheter ou revendre des pièces détachées. Il tient sa réputation des commerçants qui, peu regardant sur la provenance de ce qu’ils achètent, peuvent remettre à neuf un objet (qu’il ait été volé ou non) pour le revendre. Et tout ça en quelques heures.  Vient-on y acheter uniquement des objets “volés” pour autant ? Bien sûr que non ! Il y a beaucoup d’objets d’occasions dont les propriétaires viennent se débarrasser d’eux-mêmes, probablement aussi du déstockage… Le marché est impressionnant par sa taille et par l’accumulation de pièces un peu partout dans les rues. Un passage obligé !

Le musées

Le musée des femmes du Vietnam

Ce n’est pas pour rien que nous parlons en premier de ce musée qui est sans doute le plus intéressant de tout le pays. Il retrace l’histoire du Vietnam à travers des portraits de femmes. Sur quatre étages, la visite se fait avec un audio-guide pour comprendre chaque objet et photo exposés. Si vous deviez ne faire qu’un seul musée à Hanoï, faîtes celui-ci. Prévoyez au moins quatre heures !

Prix d’entrée: 30.000 vnd par personne
Audio-guide: 30.000 vnd 

Le musée militaire

Situé juste à côté de la citadelle, nous avons trouvé ce musée un peu vide, mais intéressant, car le Vietnam est marqué par les guerres, et l’armée occupe une place importante dans l’Histoire du pays. Dans le musée sont exposés tout un tas d’objets que les militaires récupéraient de leur prisonniers. A l’extérieur, ce sont leurs “trophées” qui sont mis en avant: des chars et avions qu’ils ont abattus, des reconstitution de bolides… Pour les passionnés d’histoire, ce musée est à voir !

Prix d’entrée: 40.000 vnd par personne

Le musée du B52

Ce musée minuscule pourrait faire partie du musée militaire tant il a de similitude avec lui. Mais il est consacré au trophée de guerre dont l’armée vietnamienne est la plus fière: le bombardier américain B52 qu’ils ont abattu en 1972. Il est aussi est considéré comme le musée de la Victoire. Il est totalement gratuit !

Le musée ethnographique

Un incontournable si vous passez par Hanoï et que vous n’avez pas encore visité de musée de ce type au Vietnam. Le plus intéressant de l’exposition se trouve à extérieur où l’on peut voir des reconstitutions de maisons traditionnelles, de différentes ethnies du pays. 

Prix d’entrée: 40.000 vnd par personne

Le musée des Beaux-Arts d’Hanoï

Pour les passionnés d’art contemporain, dans ce musée on peut admirer de belles sculptures, et de belles peintures sur laque, art typiquement vietnamien. Personnellement, j’ai beaucoup aimé, et ça change des musées ethnographiques qu’on trouve partout en Asie, où on voit des costumes et des paniers, qui sont censés représenter les coutumes du pays !

Prix d’entrée: 40.000 vnd par personne

Les transports

  • Très commun à Hanoï, vous trouverez des taxis et moto-taxis partout, entre 40.000 et 100.000 vnd la course selon la distance. Attention aux arnaques: pour les taxis, demandez toujours à mettre le compteur et gardez un oeil dessus. Pour les motos, négociez bien votre trajet avant de monter. Uber existe aussi à Hanoï, mais le seul avantage est de ne pas avoir à expliquer au chauffeur où vous voulez aller, puisqu’il a un GPS. Les tarifs sont sensiblement les mêmes.
  • Le “Pousspouss”, ou le vélo-taxi autour du lac Hoan Kiem. Ce sont des petites charrettes poussées par un cycliste qui vous propose de vous promener pendant une heure autour du lac, pour environs 100.000 vnd. On l’a pris pour aller d’un point à un autre dans la ville, mais c’est beaucoup trop cher pour le peu de distance parcouru. Par contre c’est rigolo à faire !
  • Le bon plan, ce sont les bus de ville, qui ne sont vraiment pas chers ! Les itinéraires sont vraiment simplifiés sur Google Maps, qui propose plusieurs options de trajet avec les correspondances. On ne s’est déplacé quasiment qu’avec les bus. Ça coûte 7000 vnd le trajet, (soit 0,28 centimes d’euros, c’est rien du tout !) peu importe la distance.

Se loger à Hanoï 

Nous avons eu deux logements à Hanoï. Le premier, le Binh Minh Hotel, près de Ba Dinh Square, un peu éloigné du centre-ville, mais accessible en bus. Tout autour, on trouve de quoi se restaurer. Les chambres étaient sommaires, mais propres, et le personnel est très sympa. Il est situé dans une petite ruelle, on ne le trouve pas facilement. On a négocié sept nuits à 260.000 vnd par nuit pour une chambre double. Vous auriez du voir le sourire du gérant quand on lui a dit qu’on restait aussi longtemps ! 

Le deuxième hôtel est situé tout près du lac Hoan Kiem: le Little Hanoi 2 Hostel. Les chambres sont grandes, le petit-déjeuner coûte 2$. Le personnel parle anglais. La nuit coûte environs 400.000 vnd pour une chambre double. On n’a pas forcément aimé cet endroit, mais on ne saurait pas dire pourquoi.

Se restaurer à Hanoï: nos bonnes adresses

Hanoï, c’est le paradis de la nourriture ! On trouve de tout, de la petite gargote vraiment pas chère au chic restaurant. Le mieux, pour manger, c’est le weekend, dans le vieux quartier, où tous les petits restaurants s’étalent sur les trottoirs, et dans la rue. On mange sur une chaise une plastique des hot pot, des snacks, des grillades… Et à petits prix ! 

Sinon, vu qu’on est des grands gourmands, on a testé aussi les restaurants. Et en dix jours, on a eu bien le temps d’en profiter ! A commencer avec cette petite merveille dénichée sur Trip’advisor: Panam’, une crêperie française ! Wahou, ça faisait tellement longtemps qu’on n’avait pas mangé une bonne galette bretonne ! C’était super bon, et la déco du resto est vraiment géniale !

D’autres bonnes adresses :
Madame Hien (cuisine vietnamienne)
Pizza Express (uniquement à emporter ou en livraison, les pizzas sont excellentes et c’est juste à côté du Binh Minh Hotel).
Orchid Farm Cooking Class (cuisine vietnamienne et cours de cuisine !)
Quan An Ngon (cuisine vietnamienne: c’est une foodcourt)

Canard laqué chez Madame Hien

Les villages artisans autour de Hanoï

Hanoï est entourée de nombreux villages d’artisanats traditionnels en tout genre. Au fil du temps, ces villages sont devenus des lieux de production alors qu’ils n’étaient que des lieux-dortoir où les artisans, venus de toute part se réunissaient pour vendre leurs créations dans le quartier des 36 ruelles. Nous en avons visité quelques-uns à moto, le temps d’une journée. 

Bat Trang: le village de la céramique

La production de céramique est l’une des plus importantes de l’artisanat vietnamien. Dans ce village, on peut voir toutes les étapes de la fabrication d’objets en céramique, du façonnage à la peinture, en passant par la cuisson. Il y a également un grand marché où l’on trouve un tas d’objets confectionnés par les artisans du coin: vases, tasses, décorations… L’un des plus beau marché du pays, selon nous !  

Đông Hô et les estampes

Artisanat typique au Vietnam, nous avons visité un atelier (voir son emplacement sur Google maps) où sont fabriqués des estampes, qui sont confectionnées en plusieurs étapes. D’abord, l’artisan va sculpter des “tampons” en bois (un tampon par couleur). Ensuite, il va enduire de peinture les tampons et les presser sur une feuille de papier de riz, chacun leur tour, en laissant une phase de séchage entre chaque tampon. Une fois tous les tampons appliqués, il va effectuer quelques finitions au pinceau si nécessaire. La visite est gratuite et ne prend que quelques minutes.

Un tampon en bois dont la gravure n’est pas encore terminée

Les dernières corrections au pinceau

Le résultat final

Chuyên Mỹ: le village de la nacre

Un autre artisanat réputé au Vietnam: l’ornement en nacre. Des motifs en nacre (coquillage) sont sculptés dans tout type de mobiliers en bois : chaise, banc, tableau… Ensuite, le créateur va choisir un à un les morceaux de nacre à incruster, puis les tailler afin de dessiner un motif. Une fois le motif terminé, il va appliquer une couche de vernis sur l’ensemble du meuble. On a eu la chance de voir des artisans à l’oeuvre, un moment privilégié avec eux !

Hanoï est délibérément une ville coup de coeur de ce tour du monde. Elle est si riche culturellement qu’elle mérite à elle seule le déplacement. On espère que ce petit guide vous aidera à préparer votre visite, ou même mieux: qu’il vous aura donné envie de visiter le Vietnam, ou d’y retourner ! On est certains que même en y passant dix jours, nous avons manqué des choses. Si vous n’avez qu’une journée à passer à la capitale dans votre planning, privilégiez surtout le district d’Hoan Kiem. Pour les autres, voici notre top 5:

Le tour du lac d’Hoan Kiem (entièrement piéton le weekend) – La prison Hoa Lo
– Le musée des femmes du Vietnam –
Le marché aux voleurs – Le village de la céramique.

Et parce qu’on ne peut pas non plus tout aimé, on vous donne quand même notre Flop: la visite du temple de la tortue (si vous voulez voir le (faux?) cadavre d’une tortue empaillée, c’est ici que ça se passe ! Et comme on n’a pas aimé, on n’a pas fait de photo, du coup on a préféré vous illustrer ce moment avec un cliché de deux pigeons au milieu du lac Hoan Kiem:

C’est cadeau

Vous aurez remarqué sur quelques photos: pour nos deux dernières jours à Hanoï, nous n’étions plus seuls: les parents de Nico sont venus nous rejoindre ! La prochaine fois, on vous racontera notre périple en famille dans le nord du Vietnam.

2 thoughts on “Hanoï Cityguide

  1. Super récit nous Hanoï on adore surtout le lac Hoan Kiem et son quartier
    C’est vrai qu’il y a des restaurants pour tous les goûts et à tous les prix
    Profitez bien de votre dernier moi de voyage
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *