Road trip en Andalousie #3: De Cadix à Estepona

Troisième épisode de notre virée dans le sud de l’Espagne: nous avions prévu de nous rendre à Gibraltar, mais ayant un peu de temps devant nous, nous avons voulu passer par Cadix qui se trouve à moins de deux heures de route de Séville. En chemin, nous avons eu la chance de pouvoir admirer de très beaux paysages, et c’est avant tout cela qu’on adore dans les road trip: pouvoir s’arrêter n’importe où à n’importe quel moment. Entre châteaux, petits villages champêtres – mais aussi le début du mauvais temps – ce chapitre fut riche en aventure jusqu’à la ville d’Estepona où nous avons dormi.

Nous avions une journée pour rejoindre Estepona, lieu où nous avions réservé notre chambre pour passer la nuit avant de partir à la découverte de Gibraltar. En quittant Séville, nous décidons de prendre la route en direction de Cadix (qui n’était pas du tout prévu au programme). Mais que voulez-vous, on aime bien casser le planning et laisser place aux imprévus! Et puis nous n’avions entendu que du bien de Cadix, alors on voulait voir par nous-même. 

Le château de las Aguzaderas

Sur la route, j’avais repéré un petit château abandonné où je voulais absolument faire un stop. Il s’agit du château de las Aguzaderas qui se trouve à 55km en dessous de Séville (mais toujours dans la province) à El Coronil. On peut tout à fait rejoindre Cadix en passant par ce petit bijou, donc pourquoi pas s’y arrêter quelques instants? Entouré de champs à perte de vue, ce château complètement désert et méconnu date du XVe siècle. Il est gardé par quatre tours situées à plusieurs kilomètres à la ronde autour de lui. La vue depuis ses hauteurs est simplement magnifique! 

Le village de Bornos

En continuant notre route, nous nous arrêtons devant une vue incroyable sur le lac de Bornos. Par chance, une station service qui se trouvait juste en face du village nous a permis de laisser la voiture pour prendre des photos. Quand on vient de Séville, il faut traverser l’axe routier pour se rendre à Bornos. Mais attention, la route est très dangereuse! Ce petit village blanc nous a séduit, on aurait aimé s’y arrêter un peu plus longtemps. Apparemment, les locaux pratiquent certains sports nautiques sur le lac. Avec les sommets montagneux juste derrière, le panorama est magique!

Cadix, ça vaut le coup?

C A D I X (Cádiz) est le chef-lieu de la province de Cadix. C’est une cité balnéaire située sur la côte ouest espagnole. Elle ne fait pas spécialement partie des villes incontournables de l’Andalousie, mais elle nous a attirés par ses couleurs et son authenticité. Elle est connue pour son célèbre carnaval (que nous avons loupé de peu). Il a lieu au printemps entre février et mars et dure une dizaine de jours, un peu comme celui de Venise! Elle est aussi l’une des plus anciennes villes du pays!

C’est sur l’heure du midi que nous arrivons à Cadix après nos belles trouvailles sur la route, pile au moment d’une grosse averse! Nous repérons un parking (dans le quartier de l’hôpital universitaire) où nous nous garons afin de pouvoir rejoindre un restaurant repéré quelques minutes avant. Notre envie du moment: déguster une bonne paëlla au bord de la mer! Pas de bol, celui que nous cherchons n’existe plus (ou nous ne l’avons pas trouvé?!). Nous nous rabattons donc sur le Chiringuito El Potito, un restaurant de plage qui, malgré le météo, semblait ouvert. La pluie gâchait un peu la vue, mais dans l’ensemble, ce restaurant fait très bien l’affaire (il doit être bondé en été, donc mieux vaut réserver). Heureusement pour nous, ils servaient aussi de la paëlla supplément crevette (elle était vraiment énorme)! Un délice, même si notre budget “miam” de la journée s’est envolé en un repas.  

Après cette pause déjeuner bien méritée, nous reprenons notre char pour se rapprocher du centre-ville de Cadix. Nous y découvrons de jolies bâtisses colorées ainsi qu’une imposante cathédrale. Nous ne l’avons pas visitée car vue de l’intérieur, elle ressemble un peu à toutes les autres cathédrales (et les églises, ce n’est pas trop notre truc). De plus l’audioguide est quand même assez cher, et nous n’avions pas très envie de payer pour… Par contre, il y a un monument que nous voulions absolument voir: c’est le vieux théâtre romain de Cadix. L’entrée est un peu difficile à trouver, il faut descendre quelques ruelles depuis la place de la cathédrale vers la place de San Juan de Dios, puis continuer sur la rue S. Antonio avant d’atteindre une petite porte vitrée par laquelle vous pourrez rentrer. L’accès est gratuit, ce qui n’est pas pour nous déplaire! On entre d’abord par le musée qui explique l’origine du théâtre qui a été découvert dans les années 1980 suite à des fouilles archéologiques. Il s’agit de l’un des plus anciens théâtres d’Espagne dont les gradins ont été construits en forme d’arc (ou de fer à cheval). C’est un très joli musée, et l’accès aux gradins est possible en passant par les sous-terrains. Une jolie visite qui ne coûte rien et accessible à tous, c’est un très bon plan!

A la sortie du musée, il continue de pleuvoir à Cadix, mais nous poursuivons notre route en longeant un peu la côte en voiture. Nous nous arrêtons près d’un petit port de pêche où nous avons pu admirer le château de Santa Catalina. Un second château est accessible depuis la ville de Cadix, il s’agit du San Sebastián qui se trouve carrément sur l’eau! Mais la pluie ne nous a finalement pas donné le courage de continuer nos visites. Nous avons donc repris la route en direction d’Estepona. 

L’arrivée à Estepona

Nous passons la fin de la journée sur la route (et sous la pluie). Lorsque nous arrivons dans la province de Malaga, les petits villages blancs croisés sur notre chemin laissent désormais place à des bâtisses colorées, de style hispano-marocain. Estepona est la ville que nous avons choisi pour passer la nuit avant de randonner à Gibraltar. Nous avons mangé sur le port après avoir fait la connaissance de notre nouvel hôte JH qui nous a accueillis dans sa maison. Nous y découvrons une belle chambre avec une vue incroyable! De quoi bien se ressourcer avant d’attaquer une nouvelle journée de visite!

Le troisième épisode de cette épopée andalouse est maintenant terminé. Si nous n’avons pas pu profiter pleinement de Cadix, nous avons aimé le charme qu’elle dégage en hiver. Cependant, nous ne sommes pas certains qu’elle soit agréable à visiter en plein été: il doit y avoir foule sur la plage! Mieux vaut se rendre à Cadix à la mi-saison, en automne ou au printemps. Quant aux activités à faire sur place, la plupart sont gratuites donc il ne faut pas hésiter à se faire plaisir! 

La photo-dossier:

Infos Pratiques

Logement:
Nous n’avons pas dormi à Cadix, donc nous n’avons pas de bon plan de ce côté-là.
A Estepona, nous avons dormi chez JH pour 20€/nuit.
* N’hésitez pas à nous demander un code parrainage pour bénéficier d’une réduction de 24€ sur votre première réservation sur le site https://www.airbnb.fr/ *

Où manger?
A Cadix: Chiringuito El Potito. Ils servent de la bonne paëlla!
A Estepona: Bangkok. Un restaurant thaï très bon (et accessoirement, le préféré de notre hôte!) 

Activités:
Château de las Aguzaderas: Gratuit

Cathédrale de Cadix: 5€ l’entrée, 8€ avec audioguide
Théâtre romain et musée: Gratuit
Château de Santa Catalina: 3,50€ 
Château de San Sebastian: Gratuit (?)

 

 

2 thoughts on “Road trip en Andalousie #3: De Cadix à Estepona

  1. Le château est un peu plus élaboré que celui de Tabernas ! :p
    Et quant au carnaval, je n’y suis pas allée, mais des espagnols m’ont dit préférer les Fallas de Valence (au mois de mars) que j’ai adorées et recommande vivement (bon c’est un peu loin de Cadix…) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *