Randonnées dans les Vosges et châteaux d’Alsace

Miniature_Vosges

Il y a un an, on se prenait une semaine de vacances au grand air, dans les Vosges. On connaissait pas mal le coin puisque nous avions vécu à Nancy, à une heure à peine du lac de Gérardmer. Si on allait régulièrement s’y balader, nous n’étions jamais allés explorer complètement la beauté de ce massif. C’est en suivant la route des vins d’Alsace que nous avons choisi d’explorer la région et peut-être y trouver de beaux endroits pour randonner!

C’était il y a un an, donc, et on avait cette envie de vacances un peu plus authentiques, minimalistes, en restant proche de la nature, comme un retour à notre road trip dans l’Ouest américain. Sauf que cette fois-ci, c’est bien en France qu’on voulait être, et qui est plus, dans une région que l’on connaissait bien. Retourner à Nancy pour revoir les copains faisait également partie de nos plans, nous y avons fait un crochet après notre semaine de périple en vanisso. Je vous vois venir: “le vani-quoi?!”. Ah oui, aurais-je oublier de le préciser quelque part? Le vanisso, c’est notre voiture. Celle qu’on a aménagée pour l’occasion. Comme un fourgon qu’on aménage pour partir en road trip, on a construit un lit pour pouvoir y passer nos nuits (on vous montrera toutes les étapes de la construction dans un autre article).

Sans aucun programme de prévu, avec un guide de randonnée en poche (cf: le guide très complet de Rando Evasion), c’est vers le Lac Blanc que nous nous dirigeons dans un premier temps.

Randonnées autour des lacs des Vosges

Le département des Vosges (88) s’étend de Neufchâteau à Saint-Dié-des-Vosges d’Est en Ouest avec comme chef-lieu la ville d’Épinal. La partie montagneuse, le massif des Vosges, lui, traverse trois régions dont la Lorraine, l’Alsace et la Franche-Comté. Il abrite un parc naturel régional que l’on appelle les Ballons des Vosges dont le point culminant est le Grand Ballon. Son pic atteint 1424 mètres d’altitude.

Le lac blanc

C’est ici que nous nous arrêtons pour débuter notre périple. Après une nuit sur l’autoroute, nous arrivons devant le Lac Blanc au petit matin qui se trouve à Orbey. Ça y est, nous retrouvons les Vosges, et en plus, il neige! Nous sommes en Avril et nous pensions que la neige aurait déjà fondu depuis belle lurette. La chance est avec nous sur ce coup-là!

On connaissait déjà la station du Lac Blanc pour y avoir randonné en raquettes en 2016. Le lac était gelé, cette année-là. Mais l’année dernière, malgré les températures négatives, il ne l’était pas. L’endroit est idéal pour faire des balades et skier.

lac_blanc_vosges
Le lac blanc gelé en Mars 2016
lac blanc
Les premiers bourgeons du printemps 2019

On peut emprunter un sentier par lequel on aperçoit trois lacs: le lac Blanc, le lac des Truites et le lac Noir. Le circuit complet prend environs 4 heures et plusieurs sentiers sont empruntables pour raccourcir ou rallonger la randonnée. Avec la neige, la première pente au départ du lac Blanc était pas mal glissante. Nous n’avons pas tenté le coup et nous nous sommes dirigés directement vers le lac Noir dont on peut faire le tour complet.

Le lac noir et le lac des corbeaux

La randonnée commence tranquillement aux abords du lac Noir. On suit un sentier sablonneux avant d’atteindre une grande forêt d’épicéas, puis une jolie cascade. On atteint rapidement un beau point de vue sur le lac, puis on traverse une paroi rocheuse un peu escarpée avant de rejoindre à nouveau la forêt, le tout en observant la vue qui est splendide.

lac_noir
Vue sur le lac Noir

Les randonnées autour des lacs Blanc et Noir sont un bon point d’entrée pour découvrir le cœur de la région. Après avoir exploré les alentours, nous nous dirigeons vers le lac des corbeaux, près de La Bresse, où nous prévoyons de dormir.

Il faisait nuit noire quand nous sommes arrivés au pied du lac. Il y avait un parking sur lequel on a éteint le moteur et passé notre première nuit dans le vanisso. Au petit matin, la neige avait recouvert le sol et les arbres qui nous entouraient.

réveil sous la neige
Réveil sous la neige
lac_des_corbeaux
Le lac des corbeaux

Après un petit déjeuner avec vue, on se décide rapidement à faire le tour du lac, ce qui ne prend vraiment pas longtemps: à peine une heure avec les pauses photo. C’est un très bel endroit!

L’étang noir de Frankenthal

Non loin de la ville de Stosswihr, nous avions repéré une randonnée qui mène au cirque glaciaire de Frankenthal et à son étang noir. On peut emprunter le fameux sentier des roches, mais il est impraticable en hiver ou par temps de neige sans équipement. On a donc renoncé, mais nous étions bien décidés à voir de nos propres yeux ce mystérieux étang qui ne contiendrait quasiment plus d’eau au fil des années.

C’est donc en raccourcissant un peu la balade que nous entamons une belle randonnée. Nous laissons le vanisso à l’entrée des sous-bois où débute le sentier. Nous remontons une belle cascade où la forêt est verdoyante, l’eau ruisselle et les oiseaux chantent. Un petit coin de paradis, cet endroit! Nous traversons même des passerelles en bois suspendues au dessus des chutes d’eau. Ensuite, le paysage change complètement: on se retrouve sur une route où l’altitude est déjà assez élevée pour ressentir des températures négatives. Il se met à neiger, et on se rend compte qu’il neige ici depuis déjà un petit moment car la nature en est recouverte. On arrive après trois heures au pied de l’étang de Frankenthal où l’on aperçoit l’imposant col du Falimont. Le lac est bien sûr recouvert de glace et de neige.

étang noir Frankenthal
Tourbière du Frankenthal
jouer_dans_la_neige_vosges
Jeux dans la neige
refuge_Frankenthal
Le refuge du Frankenthal

Depuis le refuge du Frankenthal (fermé en hiver, visiblement), on peut apercevoir le sommet du Hohneck. Nous décidons de ne pas aller plus loin et de revenir sur nos pas, mais cette fois-ci par le sentier complètement enneigé, en pleine forêt.

L’endroit est vraiment hors du temps, surtout en hiver, comme on a pu le constater. Nous étions seuls au monde face à des paysages à couper le souffle! La balade valait vraiment le coup même si nous n’avons pas pu emprunter tous les sentiers “compliqués” à cause de la météo.

Munster et le musée du fromage

Les Vosges regorgent de paysages magnifiques. Cependant, nous ne sommes pas venus uniquement pour randonner, mais aussi pour MANGER! On a goûté une véritable choucroute alsacienne au restaurant Wintsub S’Stewla (Munster), testé la raclette à la roue à La Scierie (La Bresse), on a acheté du fromage dans l’une des nombreuses fermes de la région… et on a visité La Maison du Fromage à Munster!

spécialités culinaires de l'Est
Spécialités des Vosges

Munster est un jolie ville, et si elle porte le nom d’un fromage, c’est parce qu’il est fabriqué partout autour d’elle, dans sa belle campagne! Nous avons d’ailleurs voulu en savoir un peu plus sur les étapes de sa fabrication. La visite de La Maison du Fromage était très instructive. On y trouve également de jolies expositions. Une belle visite!

Randonnée autour du château de St-Ulrich

Après Munster, notre but était d’atteindre Colmar pour assister à un concert et profiter de la ville au printemps (on ne l’avait vue qu’en hiver). En chemin, nous décidons d’explorer le château de St-Ulrich, classés Monuments Historiques, situé à Ribeauvillé. Nous avons garé le vanisso sur la D416 route de Sainte-Marie aux mines en face du sentier des pèlerins qui mène au château via une forêt. Notre premier stop de la randonnée se situe au niveau de l’église Notre Dame de Dusenbach, une merveille d’architecture. Ce pèlerinage est reconnu et emprunté depuis le premier siècle de notre ère, et cette église et son monastère en étaient les lieux de culte les plus convoités!

église notre dame de Dusenbach
Notre Dame de Dusenbach

Après cette visite, nous continuons notre randonnée à travers un sentier assez difficile physiquement (du moins pour les amateurs que nous sommes). Ça monte, et le chemin n’était plus indiqué au niveau d’un croisement. On a croisé un groupe de touristes qui comme nous ne savaient pas par quel côté aller. Avec le recul, on se dit que peut-être les deux sentiers se rejoignaient… On a dû couper par les sous-bois et sortir des sentiers battus, s’enfonçant dans une jungle de ronces et d’arbres couchés difficiles à enjamber (Nico a eu cette merveilleuse idée, je l’ai maudit). Toujours est-il que nous sommes arrivés à la première ruine d’un donjon qui offre une magnifique vue sur la vallée de Munster. On y aperçoit également le château en contrebas.

Château de St-Ulrich
Châteaux de St-Ulrich

Les différentes ruines du domaine sont très intéressantes à voir, et la vue est splendide. Nous avons passé plus de quatre heures à tout explorer. Après cette belle randonnée, nous avons roulé jusqu’à Colmar, une ville que nous apprécions beaucoup. Elle fait partie des villes incontournables à voir en Alsace.

D’autres idées de choses à voir aux abords du massif des Vosges

Pour compléter cet article, nous allons lister quelques activités à découvrir dans les Vosges et aux alentours, tout ce qu’on avait pu visiter quand on vivait sur Nancy et qu’on passait nos dimanches après-midi à vadrouiller.

Le château du Haut-Koenigsbourg

Nous l’avions visité en 2013, le château du Haut-Koenigsbourg est sans doute le plus connu d’Alsace. L’entrée est payante et il est ouvert toute l’année. Non loin de là se trouve aussi la montagne des singes où on peut se balader.

la montagne des singes
Château du Haut-Koenigsbourg et montagne des singes

Le lac de Gérardmer

Notre QG quand nous vivions à Nancy: nombreuses sont les fois où, les dimanches après-midi, on roulait jusqu’à Gérardmer pour se faire une petite randonnée. Autour du lac, des activités nautiques sont proposées. On peut aussi en faire le tour à pied sur les sentiers prévus à cet effet. Nous, on aimait s’enfoncer dans les bois et dénicher des petites cascades. Pour observer le lac, la tour de Mérelle est notre point de vue favori!

Lac de Gérardmer
Lac de Gérardmer depuis la Tête de Mérelle

Le musée de l’image et l’imagerie d’Épinal

Chef-lieu des Vosges, Épinal regorge aussi de petits trésors, notamment son musée de l’image, qui est splendide. On avait eu l’occasion de visiter également l’imagerie en 2016 lors du festival Les Imaginales. Les visites sont guidées afin de comprendre les techniques ancestrales de l’impression des œuvres. Observer les machines, les estampes, les outils utilisés a été passionnant.

imagerie
imagerie Epinal

On espère que cet article vous a plu. Cette année, nous risquons d’être limités en termes de choix pour nos prochaines aventures, alors on compte bien rédiger des articles sur des lieux qu’on adore en France pour vous aider à faire votre choix 🙂 Prenez soin de vous, et à très vite sur le blog ou un sur chemin de randonnée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *