Visiter la Thaïlande pendant le deuil national : les préjugés / la réalité

Pour contrecarrer un petit peu ce qui se dit dans les journaux, voici pourquoi vous ne devez pas annuler votre voyage en Thaïlande cette année. 

Après 70 ans de règne, le roi Bhumibol Adulyadej est décédé, il y a une dizaine de jours. Le pays est entré dans une longue période de deuil : “un an”, ont déclaré les autorités thaïes.
A ce moment-là, la presse française s’est précipitée pour annoncer la couleur aux futurs touristes avec leurs titres alarmistes : “faites une croix sur la boisson, faites une croix sur les restaurants, évitez de poser des questions” Le Monde ; “faut-il annuler son voyage en Thaïlande cette année?” ; “les touristes appelés à respecter le deuil: vêtements noirs, pas d’alcool, pas de festivité, ne pas faire la fête le soir, ne pas parler trop fort” ; “agression d’une personne en pleine rue qui ne portait pas de vêtement noir”… [d’ailleurs impossible de retrouver certains de ces articles à l’heure d’aujourd’hui]. Nous aussi, nous sommes tombés dans le piège, et on s’est posé la question: “on y va, on n’y va pas ?”. Finalement nous y sommes.

En effet, les thaïlandais sont en deuil : pendant un mois, porter un vêtement de couleur noire et/ou blanche est “obligatoire” (mais pas réprimandé!). Moins par obligation, c’est surtout par tradition: lorsqu’un membre de la famille décède, porter du noir sur une certaine période se fait encore beaucoup en Asie. Pour rendre hommage à leur roi, les thaïlandais, qui pour la plupart n’ont connu que ce règne, prennent des jours de congés et viennent se recueillir à Bangkok, non loin du palais royal. Un deuil que nous, européens, avons du mal à comprendre, pourtant la souffrance est bien réelle. Après avoir discuté avec des habitants, nous comprenons que le roi fut une figure emblématique, ayant contribué à l’expansion économique du pays et au maintient de la démocratie (car oui, il y a un premier ministre en Thaïlande).

Alors certes, pour respecter ce deuil en tant que bons touristes bien éduqués, nous avons porté du noir dès notre arrivée. Et alors ? C’est loin d’être une contrainte, et on nous a presque félicité pour cela. Pas de quoi être fiers, c’est juste un signe de respect. Personnellement, je me serais bien mal sentie en jaune fluo dans un métro où tout le monde ou presque porte du noir et blanc. Par contre, on a fait la fête (et avec eux!) dans des bars, on consomme de l’alcool, on mange au restaurant régulièrement, et les magasins sont ouverts ! Quelques festivités sont annulées, certes, mais les “règles” imposées par le deuil sont tout de même à prendre avec des pincettes. Les thaïs que nous avons rencontré ne les perçoivent pas comme des contraintes, et les touristes ne doivent pas le voir ainsi non plus.

Pour accueillir les personnes venant des quatre coins du pays, de l’eau et de la nourriture sont distribués gratuitement, et ce durant un mois, autour du palais royal. Autant vous dire que nous en avons profité: même les touristes sont invités à venir partager un repas, à se ravitailler en eau fraîche… Bref, on ne s’y attendait pas, et c’est un bon moyen d’entamer la discussion: car oui, les thaïs ne sont pas fermés, au contraire, même si la tristesse est bien présente, ils sont ravis qu’on pose des questions sur le sujet, qu’on essaie de comprendre, et ils se font un plaisir de nous répondre, de nous expliquer. Quoi de mieux que de visiter un pays et de vivre ces moments rares avec les habitants ?

Autre point positif, le musée national de Bangkok est gratuit jusqu’en Janvier 2017, depuis le 21/10. C’est le cas de plusieurs autres musées en Thaïlande (à Ratchaburi, Phetchaburi…) 

L’entrée aux parcs nationaux Ayutthaya et Sukhothai est gratuite, jusqu’en Janvier également.

En aucun cas nous n’avons eu la sensation d’être mal accueillis, ou mal tombés. Au contraire, nous voyons cela comme un privilège d’être présents dans ce moment “historique”, tournant majeur dans l’histoire de la Thaïlande.  

5 thoughts on “Visiter la Thaïlande pendant le deuil national : les préjugés / la réalité

  1. A vrai dire le roi n’y est pour rien à la démocratie en Thailande… Le coup d’état de 1932 a mis fin à la monarchie absolue pour mettre en place une monarchie constitutionnelle, c’était avant le début du règne de celui ci…

    1. Coucou à tous, on va bien, on souffre un peu de la chaleur en Thailande, mais c’est un pays vraiment magnifique. On espère avoir le temps de mettre quelques photos bientôt. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *